Être un consomm’acteur ! : L’habillement

Aujourd’hui, je reprends la série « Consomm’acteur » avec un nouveau thème, et pas des moindre puisque je vais parler de l’habillement !

À l’heure actuelle, le marché du textile est le deuxième plus gros pollueur à l’échelle mondiale. Sans parler des questions éthiques : travail d’enfants, faible rémunération, contente avec des produits toxique …

En France, c’est près de 600 000 tonnes mises sur le marché chaque années, seule 210 000 tonnes sont collectées et recyclées. 
De plus, nous achetons 60 % de plus qu’il y a 15 ans, dont environ 50 % de vêtement que nous ne portons finalement pas ou très peu.

Donc, aujourd’hui, je te donne des astuces pour acheter des vêtements de façon plus écologique et économique.

FAIRE UN TRI

Dans un premier temps, je pense qu’il est toujours bon de faire un tri.
Trier ses vêtements, accessoires et chaussures, pour savoir ce que l’on porte, ce que l’on aime et le reste. 
Évidemment, ça va permettre de faire de la place, de savoir de quoi tu as besoin ou envie et tu vas pouvoir te faire 2 – 3 sous !

Personnellement, j’ai fait un énorme tri et depuis 2 ans, je trie régulièrement mes placards. J’ai commencé par faire des dépôts en friperie, mais ça n’as pas était très concluant, j’ai donc tout mis en ligne sur Vinted. Depuis 2 ans, je gagne en moyenne 55 € par moi, j’ai fait le choix de laisser l’argent sur l’application et de dédier ces gains uniquement pour l’achat de textile principalement et cosmétiques, livre et déco parfois.

En choisissant l’une de ces alternatives à chaque achat, les valeurs que nous soutenons sont valorisées. L’argent que nous donnons lors de nos achats d’occasion va dans la poche d’un voisin, d’un commerçant local ou d’une association. Cela fait vivre l’économie locale et solidaire et non pas enrichir les grandes firmes de l’industrie textile qui exploitent et polluent à tout-va ! OUAAIIII !

Pour savoir quoi faire après un tri,
je te conseil ma série d’article « Après un tri »

ACHETER D’OCCASSION

Il existe beaucoup d’alternatives au neuf dans le domaine du textile en « réel » ou en ligne. Comme je le disais précédemment, j’ai eu l’occasion de tester les friperies et Vinted pour la vente, mais également pour l’achat. 
Tu peux ajouter à la liste.

  • les Ressourceries/Recycleries – > Adresses centre ardèche
  • les Brocantes/Vide Greniers
  • United Wardrobe
  • le Bon Coin
  • le Secours populaire / Emmaüs
  • les Friperies
  • Vinted

Finalement, il y a pas mal d’occasion de trouver des vêtements de seconde main auprès des commerçants de quartier, lors d’événement public ou associatifs ou sur le web.

Retrouves d’autres adresses sur ma map MAPSTR
Pseudo: laloutreslowgreen

ACHETER ETHIQUE – BIO – LOCAL

Depuis quelques années maintenant, beaucoup de marque éthique ont vus le jour, prônant des valeurs comme :

  • Bio
  • Cruetlyfree
  • MadeInFrance – MIF
  • Zéro déchet / Upcycling
  • parfois un mix de tout cela

Je n’ai encore jamais eu l’opportunité de tester  » l’achat éthique », pour le moment, je suis surtout dans une démarche rien de neuf, donc je privilégie l’occasion. Mais voici quelques marque d’habillement :

  • Eh ma culotte -> créatrice ardéchoise – Upcycling/ MIF/ Artisanat
  • Olly lingerie -> marque parisienne – Bio/ Recylé
  • Nam atelier -> créatrice ardéchoise – Upcycling/ MIF / Artisanat
  • Coton vert -> marque rennaise – Ethique/ Bio
  • Meuf paris -> marque parisienne – MIF/ Bio/ Féministe
  • 1083 borninfrance -> marque drômoise – MIF/ Bio/ Recyclé
  • Vegan witch -> marque bordelaise – MIF/ Bio/ Cruetlyfree/ Féministe/ Artisanat
  • We dress Fair -> e-shop lyonnais – Rassemblement de marques européennes

Il y a évidemment beaucoup d’autres marques, je ne peux pas toutes les lister, se serais vraiment long ^^’

AUTRES ASTUCES

  • Faire des échanges avec ton voisinage ou tes amis.
  • Louer tes tenues pour certaines occasions ou mensuellement.
  • Fabriquer tes propres vêtements.
  • Penser à réparer ou a transformé tes vêtements avant de t’en débarrasser.

Les autres gestes consomm’acteur

Être un consom’acteur ne limite pas à l’habillement, bien au contraire.
Voici d’autre geste que tu peux mettre en place :

One Reply to “Être un consomm’acteur ! : L’habillement”

  1. Hello ! Ces nombres sont impressionnants ! J’utilise Vinted pour vendre essentiellement. Mais je viens de trouver deux jeunes femmes qui vendent leurs créations de scrunchies et bandeaux, de cotons démaquillants et autres géniaux sur cette plateforme ! J’essaie au mieux mais ce n’est pas évident… en friperie il faut bien souvent fouiller fouiller pour trouver des vêtements à notre taille qui nous conviennent mais c’est une bonne alternative !
    Merci pour toutes ces astuces ! 🙂

Laisser un commentaire